TEST – la Suunto Ambit 2R

Cela fait exactement un an que j’ai acheté ma montre de running. Le temps de test est globalement passé, même si je n’ai pas encore étudié toutes ses options. Il est donc temps de vous présenter mon avis, très positif, sur ce modèle AMBIT 2R de la marque finlandaise SUUNTO. J’avais à l’époque très rigoureusement étudié les montres du marché, et avec un budget que j’avais voulu confortable (270€ en soldes), je ne regrette pas du tout mon choix.

Ce test vous présente donc les grandes fonctionnalités de la montre, et sa prise en main. Si vous n’avez jamais eu de montre de running, cela peut paraître fastidieux à lire, mais si vous disposez déjà d’autres marques, la comparaison peut être intéressante, et vous ne devriez pas être trop perdu!

DSC_0021

DSC_0042 DSC_0041 DSC_0040 DSC_0039 DSC_0044 DSC_0043

 

Ce modèle de la gamme Ambit »2R » est destiné en priorité aux runners, avec les modes qui vont avec, mais la montre et sa plateforme dédiée permettent globalement de pratiquer tout type de sport, bien que pour certains d’entre eux, certains modèles sont à préférer (spécial plongée…) et des accessoires supplémentaires sont nécessaires. Pour ma part, j’ai testé : running sur route/trail ; cyclisme ; natation ; fitness ; randonnée/trekking.

Si les options de la Ambit2R vous intéressent, sachez que les autres modèles d’Ambit -plus poussés- offrent les mêmes options mais avec de meilleures performances (autonomie, précision, altimètre…). Tout dépend donc de l’usage que vous cherchez et de votre budget. Ici, il s’agit du milieu de gamme des montres running de Suunto, qui offre un rapport qualité/prix excellent. Leur site internet est très bien fait et compare les modèles: à vue d’oeil, l’équivalent aujourd’hui correspond à l’Ambit 3Run: http://www.suunto.com/fr-FR/Produits/Montres-de-sport/Suunto-Ambit3-Run/Suunto-Ambit3-Run-Black/. La marque prévoit même un modèle spécial femme, sûrement adapté à notre petit poignet.

PRESENTATION GENERALE

SUUNTO Ambit 2R white : Montre à GPS intégré avec fonctions optimisées pour la course à pied et une option cardiofréquencemètre (comptez environ 50€ de plus pour avoir la ceinture avec la montre).

Plateforme dédiée : http://www.movescount.com : très professionnelle, ergonomique, efficace. Son utilisation est indispensable à l’usage de la montre, et vous permet :

  • De faire les réglages nécessaires au paramétrage de la montre ;
  • De créer les modes sportifs, fractionnés, et autres entraînements que vous utiliserez ensuite sur la montre ;
  • De suivre vos performances lorsqu’elles y seront chargées via le câble de la montre.

12h d’autonomie de batterie (avec GPS actif + ceinture cardio active) : c’est très honorable sur ce marché. Donc idéal pour ceux qui font beaucoup de sorties longues et de trail en montagne. Jusqu’à 25h en mode très autonome de la batterie (avec choix de la fréquence de recherche du GPS: 1s, 5s, 60s…). Avec 10% de batterie, vous pouvez encore vous faire une séance raisonnable, même avec le cardio et le GPS à sa plus haute précision. 

Poids : 70g.

Etanche jusqu’à 50m ; aucun souci par grosse pluie, pas d’embuage (mais j’émets une réserve en mode natation, en cas d’utilisation des boutons sous l’eau…>toujours étanche mais s’embue un peu le jour qui suit).

Altitude GPS (non barométrique, qui est plus précis mais plus cher : d’autres Suunto le proposent) : franchement, ultra précise. En montagne, j’étais au mètre près. Par contre, dénivelé positif/négatif calculé pas toujours parfait, mais jamais extravagant.

Boussole 3D : on kiffe bien en montagne ou quand on s’est perdu. L’étalonnage dure moins d’1 minute, et vous obtenez alors votre latitude et longitude actuelle. Vous pouvez même créer un « point d’intérêt » à partir d’une position (par ex. votre maison) pour pouvoir trouver votre chemin retour. La boussole est très précise (comparaison avec un altimètre professionnel et l’échelonnage d’une carte IGN).

Mode navigation le long d’un itinéraire : hyper instinctif, très précis ; en ville comme en montagne ou en forêt (si la trace gps de base est bonne), la Suunto vous guide sur le parcours.

Calcul des calories dépensées : selon votre profil (sexe, taille, âge, poids, FC repos et FC max si vous les connaissez). Si vous ne portez pas de cardio, elle ne calculera donc pas la dépense. Cette estimation est plutôt fiable, et moins optimiste que d’autres marques car elle se fie à votre performance cardiaque pendant la séance.

Mode chemin de retour : pour revenir à son point de départ sans se perdre selon ce que vous venez de parcourir.

Langues : anglais, français, allemand, italien, espagnol, suédois, portugais, néerlandais.

Fractionnés : oui ça existe, mais ce n’est pas la montre la plus simple d’utilisation pour cet usage, même si elle y répond très bien. On explique ça plus bas.

Autres options: pas de vibreur; autolap à calibrer (1km par défaut); pause automatique; travail en limites de fréquence cardiaque possible; défilement automatique des données possible…

Fournie avec le câble (la pince) d’alimentation qui sert aussi de chargeur (sur PC, et pas sur secteur). Charge rapide en environ 1h + la ceinture cardio si vous avez choisi l’option. Les nouveaux modèles Ambit3 sont équipés du Bluetooth.

Modes sportifs/activités proposés sur Movescount : Course, trail, cyclisme, VTT, course d’orientation, triathlon, multisport, course d’aventure, randonnée/trekking, roller, sports motorisés, ski roller, athlétisme, gymnastique, cyclisme en salle, entraînement croisé, aviron en salle, altérophilie, aérobic, danse, entraînement sur piste, yoga/pilates, strecthing, haltères, fitness, tapis de course, hockey sur glace, football, foot américain, handball, basket, tennis, volleyball, bowling, cricket, rugby, frisbee, majorette, badminton, tennis de table, squash, sport de raquette, golf, escalade, alpinisme, canyoning, équitation, marche nordique, parapente, planche à voile/surf, kitesurf/cerf-volant, plongée libre, plongée avec bouteille, natation, natation en eau libre, navigation, aviron, canoe, kayak, ski de fond, stand up paddle, patin à glace, ski alpin, snowboard, telemark, rando à skis, raquettes, boxe, arts martiaux.

ATTENTION : pour ce modèle, le running sous toutes ses formes reste le sport le plus abouti en matière d’options et de données enregistrées. Pour de nombreux autres sports, d’autres modèles de Suunto sont plus adaptés (plongée…), voire des accessoires sont nécessaires (footpod…).

LE FONCTIONNEMENT DE LA MONTRE

Il y a 5 boutons:

En haut à gauche :

  • bouton « RETOUR» pour naviguer dans les menus ;
  • et bouton « LAP » ou « TOUR» qui sert en sport pour enregistrer un tour : j’ai personnellement créé un mode sportif appelé « LAP » que j’utilise très souvent, en fractionnés, quand je cours en groupe et que je ne connais pas d’avance le contenu de la séance. Les laps feront le boulot d’enregistrement que je n’aurai pas pu préprogrammer.

En bas à gauche :

  • Fonction VIEW/VUE: d’un grand intérêt pour afficher plusieurs écrans quand vous voulez consulter en temps réel un max d’infos sur votre sortie (mais que tout ne peut pas rentrer dans un seul écran) : la VUE vous affiche, sur la partie basse de la montre, des infos (maxi 3) que vous avez présélectionnée à l’avance sur PC (ex : calories dépensées + heure + altitude).
  • Ce bouton, maintenu enfoncé, alterne le fond de l’écran : écriture claire sur fond noir ou écriture noire sur fond blanc

DSC_0022 DSC_0023

En haut à droite :

  • Accès au menu sportif de base :

DSC_0024

    • Chronomètre simple ou compte à rebours; hors tout mode sportif activé;
    • EXERCICE: sélection d’un mode sportif, créé et préenregistré à l’avance sur ordinateur. On peut en mettre jusqu’à 10. Ils sont la base de l’utilisation de la Suunto;
    • JOURNAL: récap’ des derniers moves (quand la mémoire est pleine, le nouveau move remplace le plus ancien ; d’où l’intérêt de régulièrement les charger sur PC pour éviter de perdre un move qui va être remplacé) et de leurs détails.

Au milieu à droite :

DSC_0036DSC_0037

  • En maintenant enfoncé, on obtient les options générales de la montre :
    • GENERAL: pour modifier les infos concernant : tonalités (éclairages, verrouillages…) ; boussole ; carte ; formats (heure…) ; heure/date. On y accède à tout moment sur la montre, même en plein entraînement;
    • LIAISON: pour activer manuellement la ceinture FC ou le footpod (en mode sportif, la montre les cherche automatiquement, sauf si vous avez désactivé cette option sur PC) ;
    • PERSONNALISATION: entrer son sexe + poids + âge + FC Max.
  • En mode sportif : permet sur une simple pression, de passer à l’écran d’affichage suivant.

En bas à droite :

  • Eclairage de la montre pour visualiser de nuit ;
  • Maintenu enfoncé : verrouille/déverrouille la montre, en mode sportif ou non, pour éviter tout appui involontaire sur les boutons.

LES ECRANS D’AFFICHAGE DE LA SUUNTO

Pour visualiser vos informations en temps réel à l’entraînement, il faut prérégler les écrans que vous souhaiterez voir s’afficher. A chaque mode que vous créez (ex : running route, trail, cyclisme, fractionnés…), vous pouvez faire apparaître au max 8 écrans. Pour ma part, mon max est de 3 ou 4.

Vous créez un mode personnalisé dans votre espace Movescount, une fois votre montre enregistrée sur l’espace. Vous en créez autant que voulu ; mais vous ne pouvez en mettre que 10 sur la montre, ce qui se fait par une sélection sur PC.

Personnellement, j’ai deux modes de base:

  • un mode que j’ai appelé « Endurance »: que j’utilise pour toute sortie non spécifique ou sortie longue, sur laquelle je ne prévois pas de fractionné ou de seuil. Si jamais je décide en cours de route de le faire, il me suffit d’utiliser le bouton LAP, mais je n’aurai pas en direct les données dudit LAP, seulement les données globales de ma sortie (je devrai attendre le chargement sur ordi).
  • un mode « LAP » quand je prévois de faire du fractionné ou du seuil mais sans programme connu d’avance. Les écrans que j’ai créés me permettent alors de connaître les données en temps réel de chaque LAP que je lance.

DSC_0025

J’utilise ensuite d’autres modes, qui ont leur intérêt dans ce que j’ai choisi de faire figurer sur mes écrans d’affichage (altitude, vitesse…).

  • des modes de fractionnés que j’ai choisi en ligne;
  • un mode VELO
  • un mode FITNESS
  • un mode TRAIL
  • un mode TREKKING

C’est aussi à ce stade que vous personnalisez votre mode sportif via :

  • Un fractionné basique que vous pourrez activer au cours de la séance (dit « compteur d’intervalles »);
  • La recherche du GPS ou du footpod ;

DSC_0026

  • L’activation de la « pause automatique » (au lieu de faire pause manuellement, quand vous êtes à un feu rouge par ex.) ;
  • L’activation du défilement automatique des écrans/données sur la montre pendant l’entraînement ;
  • La précision du GPS, selon l’autonomie dont vous avez besoin pour ce mode (très précis pour un fractionné, ou plus autonome pour du trail)

La personnalisation des écrans:

  • En « veille » i.e. hors usage sportif : affiche l’heure (éventuellement un deuxième créneau horaire), la date, les secondes si voulu, et le pourcentage de batterie.
  • En mode sportif, on distingue :
    • La zone du haut, pour une info unique ;
    • La zone du milieu ; pour une info unique ;
    • La zone du bas, qui peut accueillir trois infos (à faire défiler manuellement ou automatiquement).

Ci-dessous des exemples d’écrans d’affichage (sans données) dans mon mode « Endurance »:

DSC_0025 DSC_0027 DSC_0028

  • Ces informations peuvent concerner, à votre choix libre (effectué sur PC) :
    • Vitesse (actuelle à l’instant T), vitesse moyenne, allure (au kilo, à l’instant T), rythme moyen (au kilo), vitesse du parcours (nécessaire pour les laps, comme en fractionnés), rythme du parcours (au kilo)
    • Distance (globale) ; distance parcourue (sur le tour/lap)
    • Fréquence cardiaque (instant T), FC moyenne (sur LAP), Pic d’effet d’entrainement, Calories
    • Altitude, montée cumulée, descente cumulée, vitesse verticale (hyper utile en trail et randonnée :i.e. le nombre de mètres monté par minute)
    • Chrono, double temps, heure, tour/lap, durée du lap/tour, charge de la batterie
    • Cadence (nombre de pas par minute)
    • « Mes Apps » : permet de charger, à la place d’un mode sportif, une application sportive que vous avez créée ou que vous avez prise chez un autre utilisateur : très utile pour les fractionnés que d’autres coureurs ont inventés (les écrans d’affichage de ces utilisateurs s’imposent alors, en plus de votre propre écran)

JOURNAL

Le journal, disponible dans le Menu de la montre, vous permet de visualiser les données enregistrées principales par la montre pendant votre run (les données plus détaillées du run sont disponibles ensuite sur Movescount). 

Ci-dessous un exemple des données montrées par la Suunto une fois un run enregistré:

DSC_0030 DSC_0031 DSC_0032 DSC_0033 DSC_0034 DSC_0035

 

LES FRACTIONNES

Avec la Suunto, vous pouvez heureusement fractionner, mais à certaines conditions.

Planifier les fractionnés à l’avance :

  • Option 1 : Vous utilisez une « App » (pour application) créée par un utilisateur de Movescount ou par vous-même, que vous chargez sur la montre via un mode sportif (cf. ci-dessus « mes Apps ») ; 
  • Option 2 : Sur movescount, vous créez un « compteur d’intervalles » lors de la création d’un de vos modes sportif. Ca reste très rudimentaire, on ne peut pas organiser grand-chose. Mais contrairement à l’usage du LAP, vous obéissez bêtement à la Suunto qui bipe pour vous relancer ou vous faire récupérer. 

DSC_0065 DSC_0066 DSC_0067

Fractionner sans préprogrammage :

  • La Suunto ne permet pas de créer une séance directement sur la montre à l’instant T ;
  • Il faut donc passer par le bouton LAP. Si possible, il faut donc avoir prévu un mode sportif spécial qui permet d’afficher les données propres à chaque LAP (via les écrans d’affichage) pour bien voir ses performances en temps réel. Et ensuite, il suffit d’appuyer sur le bouton pour enregistrer quand on le souhaite à chaque début de série/fraction. Ce mode peut paraître archaïque, mais je l’utilise quasiment tout le temps, car la montre étant très précise, il suffit de guetter l’arrivée au 200m/400m ou aux 1min/5min… etc pour laper. Seule contrainte : il faut tout faire manuellement, et donc surveiller sa montre qui ne pilote rien automatiquement en bipant joyeusement.

LA NAVIGATION

DSC_0049DSC_0050

Sur la plateforme, dans un onglet situé au même endroit que celui qui permet de créer les modes personnalisés, vous pouvez régler la NAVIGATION (entendre l’usage des traces GPS) : vous pouvez y créer votre propre itinéraire via une carte (façon google map), qui, une fois chargé sur la montre, pourra être ouvert par l’activation de l’option itinéraire.

Vous pouvez aussi y importer un itinéraire : soit une trace GPS glanée sur internet et chargée via certains formats ; soit une trace GPS qu’un autre utilisateur a couru et partagé sur la plateforme.

Position/automatiquement disponible sur la montre

La Suunto peut vous donner votre position actuelle, avec latitude et longitude.

DSC_0051

Itinéraire (+boussole à étalonner)/à créer au préalable sur ordinateur

Vous pouvez également utiliser un des itinéraires que vous avez importé sur la Suunto : la montre va vous indiquer la route à partir du point de départ (ou d’arrivée), via une carte dont vous choisissez l’échelle. C’est très intuitif et précis. Impossible de se perdre, même en montagne ou forêt. A cet effet, la Suunto vous demande d’étalonner la boussole, ce qui prend environ une minute, en tournant la montre dans tous les sens pour qu’elle identifie les directions.

DSC_0052 DSC_0053 DSC_0054 DSC_0055 DSC_0056 DSC_0057 DSC_0058 DSC_0059

Journal (chemin retour)/automatiquement disponible sur la montre

DSC_0060 DSC_0062 DSC_0063 DSC_0064

Vous pouvez également utiliser l’itinéraire que votre GPS a enregistré lors de vos derniers entraînements.

LES PARAMETRES GENERAUX

Egalement présents directement sur la montre, ces paramètres sont plus complets sur Movescount. Ils concernent l’heure, la date etc…

RECAPITULATIF DE VOS ENTRAINEMENTS / MOVESCOUNT

Ce qui nous intéresse aussi aujourd’hui, ce sont les informations que nous donne la montre. Après le temps réel, le chargement de l’entraînement sur la plateforme via le câble vendu avec la montre, vous aurez plus de détails sur vos performances.

Movescount récapitule :

  • Le nombre total de moves
  • Le nombre d’équipements que vous détenez
  • Le nombre de moves des 30 derniers jours : avec leur durée cumulée + distance cumulée (tous sports confondus) + le nombre de calories (si cardio activé) ; avec les cumuls par sport

juillet2015 bis

  • Un tableau récapitulatif présente sous le format que vous préférez vos activités par mois et par semaine

juillet2015

  • Le récapitulatif de chaque entraînement

move1 move1 ter move1 quinquies move1 quater move1 bis

Publicités

6 réponses à “TEST – la Suunto Ambit 2R

  1. Et bien dis donc ! C’est précis, c’est clair. J’avais eu de bons échos sur les modèles de Suunto, en revanche, j’ai l’impression que peu de personnes se sert de l’option fractionné…

    • Oui, Suunto est une marque très professionnelle je trouve. Le prix peut paraître élevé, mais l’investissement vaut le coût. En plus c’est vraiment made in Finland!
      L’option fractionné, comme expliqué, n’existe pas vraiment au sens propre. Le plus abouti reste d’utiliser les applications, mais quand on court en groupe, l’usage du LAP est le plus intuitif et adaptable. La pseudo-option qu’on active en cours de course est plutôt faiblarde, car peu adaptable. Même s’il m’arrive de l’utiliser pour des séries très simples.
      Tu as une montre toi aussi?

  2. Toi tu rigoles pas quand tu fais une explication de texte 🙂 !!! T’en mieux ça permis de se faire un avis très précis de chaque fonctionnalité. Pour ma part je cours toujours sans monte. Je craint de tomber dans la course … au temps. Quoi qu’il en soit si un jour j’investi, je n’aurais sans doute pas besoin de quelque chose d’aussi abouti. Mais j’ai apprécié lire tes explications extra-précises.

    • Ah merci, je me suis dit qu’il fallait autant faire complet (et encore, ç’aurait pu être pire!).
      Tu sais, vouloir faire un chrono ce n’est pas diabolique que ça, et en faisant la démarche, on continue à savoir courir au simple feeling pour le plaisir, sans montre ni chrono.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s